L'asso du mois d'octobre 2015 : To mix or not

Chaque mois dĂ©couvrez une association Kremlinoise. Pour ce mois d'octobre, nous rencontrons l’association To mix or not qui utilise la danse et la culture hip hop pour rapprocher toutes les populations.

  • Quelle est l'histoire de To mix or not ?

L'association a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 2009 au Kremlin-BicĂȘtre. L'idĂ©e est de considĂ©rer la danse comme une pratique artistique qui permet aux individus de se rencontrer et de se mĂ©tisser. Nous utilisons beaucoup la culture hip hop pour cela car elle s'est construite d'Ă©lĂ©ments multiples et laisse une place Ă  chacun. C'est une culture qui rassemble, comme le montre son slogan "Peace, Love and Unity" (*paix, amour et unitĂ©).

  • Quels sont les activitĂ©s de l'association ?

Depuis le dĂ©but, nous nous efforçons de sensibiliser Ă  la culture hip hop Ă  travers la danse. Pour cela, nous avons organisĂ© des ateliers de break dance. Nous avons, pour cela, travaillĂ© avec plusieurs structures de la ville : centre social, le service jeunesse, dans le cadre du dispositif des estivales kremlinoises... Nous avons participĂ© plusieurs fois Ă  la quinzaine du hip hop au travers d'un battle de danse entre professionnels de haut niveau : pour les connaisseurs, le Raw Circles qui se dĂ©roulait au dĂ©but du mois de juillet au gymnase Ducasse. Enfin, nous proposons pour la troisiĂšme annĂ©e, 2 ateliers de danse hip hop au Conservatoire du Kremlin-BicĂȘtre.

  • Quel est le prochain rendez-vous Ă  ne pas manquer ?

Pendant la premiĂšre semaine des vacances de la Toussaint (du 19 au 23 octobre 2015), nous organisons un stage de danse intergĂ©nĂ©rationnel mĂšres-filles. L’objectif de ces ateliers chorĂ©graphiques sera de nouer ou de renouer le lien mĂšre-fille par le partage d’une d’expĂ©rience et d’un dialogue corporel. En effet, lĂ  oĂč le langage verbal n’est pas suffisant ou incomplet, le langage du corps et donc la danse peut prendre le relais. Nous utiliserons toutes sortes de mouvements, accessibles Ă  tous afin de mieux s'exprimer. Le stage se dĂ©roulera sur 5 sĂ©ances de 3h. Chacune aura son propre objectif mais il s'agira avant tout de partager un bon moment en famille et de se (re)dĂ©couvrir.

  • Il s’agit donc d’une autre forme de hip hop ?

Il existe de nombreux types de danse hip hop. Certains vont prĂ©fĂ©rer la danse au sol, d’autres une danse Ă©nergique explosive ou plus intĂ©rieure. Les cours donnĂ©s par l’association jusqu’à maintenant s’intĂ©ressaient essentiellement au cĂŽtĂ© technique du hip hop alors que dans ce nouveau projet il s’agira d’un hip hop expressif.

  • Quel est le public qui participe aux ateliers ?

Dans les cours donnés au sein du conservatoire, le public est mixte avec une proportion presque équivalente de filles et de garçons. Il est en général plus facile de toucher les jeunes que les adultes donc ce projet est aussi un moyen pour essayer de toucher cette population.

  • Quels sont les projets de To mix or not ?

Si les ateliers d'octobre sont un succĂšs, nous envisageons de rĂ©itĂ©rer l'expĂ©rience avec des binĂŽmes mĂšres-fils. On intĂ©grerait alors des mouvements d'arts martiaux afin de travailler sur la notion de combat, l'opposition et le respect de l'autre. Mais rien n'est encore dĂ©cidĂ©. A plus long terme, si l'intĂ©rĂȘt de la population se fait sentir, nous pourrions organiser des cours de danse hip hop pour adultes.

Contact
Mail : tomix.or.not@gmail.com
Présidente : Marie Phliponeau

Les inscriptions pour les ateliers d’octobre peuvent se faire par mail ou par tĂ©lĂ©phone Ă  l’accueil du centre social Germaine Tillion : 01 45 15 23 90. Le nombre de places est limitĂ©.

Photo de couverture : tous droits réservés

Vie associative
Maison de la Citoyenneté et de la Vie Associative (MCVA)
Annuaire des associations
La fĂȘte de la ville

Le kiosque